Testé et approuvé, vivre sans smartphone !

Testé et approuvé, vivre sans smartphone !

Une hérésie nous direz-vous ? Pas si sur …

Taux d'équipement en téléphone mobile en % en France

Taux d’équipement en téléphone mobile en % en France

Durant cette dernière décennie, le taux d’équipement en téléphone portable en France et dans le monde a explosé (cf courbe). Il est actuellement, en France, très légèrement inférieur à 90%. Il faut dire que la technologie est récente, la courbe ne cesse de croître.

Le taux d’équipement, devrait rapidement être supérieur à 100% comme c’est déjà le cas dans d’autres pays. Cela signifie qu’en moyenne, une personne aura en sa possession plus d’un téléphone portable d’ici peu.

Consultez l’enquête du CREDOC sur les « Conditions de vie et les Aspirations »

Ainsi, l’utilisation des smartphones est passée de 4% en 2008 à près de 30% en 2012. Plus de 16 millions de Français en possède désormais un ! Selon le rapport du CREDOC, l’utilisation du smartphone touche toutes les catégories socio-professionnelles. De plus en plus de monde possède un « Ifone » ou autre produit similaire.

Envoie de SMS par semaine selon la tranche d'âge

Envoie de SMS par semaine selon la tranche d’âge

L’étude révèle que nous passons en moyenne 36h par semaine devant nos différents écrans (TV, PC, téléphone et/ou smartphone). Et il ne s’agit là que d’une utilisation personnelle !
Petite aparté, il est intéressant de découvrir aussi dans cette même enquête, qu’un jeune (12 – 17 ans) envoie en moyenne 435 SMS par semaine, soit plus de 62 SMS par jour ! On avait même vu apparaître avec les téléphones portables classiques à clavier, l’arrivée de tendinites du pouce due à l’envoi de SMS ! Il semblerait qu’avec les tactiles cela ait cessé ou diminué.

Ces appareils sont capables de focaliser notre attention comme sait si bien le faire la télévision. Il suffit de voir les gens dans le train, à la terrasse d’un café ou plus simplement dans la rue: les gens ont les yeux rivés sur leurs écrans et oublient de dialoguer avec les personnes qui les entourent ! Si triste… L’homme sur-connecté s’isole de plus en plus.

Ce n’est pas la technologie qui est fautive, mais l’usage que nous en faisons.
Les nouvelles technologies doivent être au service de l’homme et non à l’asservissement de celui-ci.

La contrepartie de l’utilisation massive de ces technologies et le renouvellement toujours plus rapide de ces objets (obsolescence programmée) font que nous nous retrouvons avec toujours plus de déchets hautement toxiques sur les bras que nous ne sommes pas toujours en mesure de recycler et/ou revaloriser.

Petite vidéo sympa trouvée sur le net.
Objet : Obsolescence programmée – Idiot

Contrairement à ce qui a généralement été dit de l’étude sur l’impact sur la santé de l’utilisation des téléphones portables, des expériences démontrent que dans certains cas et pour les utilisateurs réguliers, des effets néfastes sur notre corps peuvent etre rencontrés. Pour l’OMS, le téléphone portable est peut-être « cancérogène »
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/05/31/pour-l-oms-le-telephone-portable-peut-etre-cancerogene_1530238_3244.html

« Les portables doivent être interdits aux moins de 12 ans »
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/telephones-portables-et-cancer-ils-doivent-etre-interdits-aux-moins-de-12-ans_998809.html

Le système du toujours mieux, toujours plus beau, toujours plus rapide laisse des traces, certainement sur nous et assurément d’un point de vue environnemental.
C’est pourquoi, plutôt contre vents et marrés, nous avons voulu tester une expérience : vivre sans smartphone, voire même sans téléphone.

Assurément, notre société de consommation, de concert avec les industriels ont su créer un nouveau besoin : le smartphone ! La demande explose !

Anciennement détenteur d’un appareil de ce type depuis quelques années, j’avais envie de voir si la vie sans être connecté 24h/24 valait la peine d’être vécue 🙂

En tant que particuliers, notre utilisation du smartphone se limitait très souvent à :

  • consulter nos mails
  • suivre un peu (ou beaucoup) les news
  • consulter la météo (souvent du jour même d’ailleurs 😉 )
  • consulter nos différents réseaux sociaux
  • utilisation du GPS

Le surf sur le web est plutôt relégué en dernière position. La 3G plus ou moins accessible à travers la France limitait nos ardeurs.

En prenant un peu de recul, nous nous sommes vite rendu compte que nous consultions trop souvent nos différentes sources d’infos sur le smartphone. Un peu sur-informés en quelques sortes. Les news et les mails de 8h du matin sont souvent les mêmes que ceux de 9h.
Ces mêmes infos, tout comme la météo et les réseaux sociaux peuvent être consultés le soir même en rentrant à la maison. Cela peut attendre.

La fonction GPS navigation routière ? Pas indispensable. Nous avons toujours un fond de carte de France dans la boite à gants. Les coyotes et autres avertisseurs de radars pour aller plus vite ? Plus le temps passe, moins on roule vite 😉 En roulant moins vite, nous consommons moins, nous polluons moins.

Sans tomber dans la paranoïa, il existe de nombreuses applications sur les smartphones qui nous géolocalisent. Il n’est pas possible de savoir ce que les entreprises telles que Facebook et autres souhaitent en faire. Il convient donc de rester prudent vis à vis de cela et rester intransigeant sur nos droits et plus particulièrement ce qui concerne le respect de la vie privée.

En tant que particulier, après plusieurs mois sans smartphone, nous nous sommes vraiment rendu compte que cet outil n’était pas indispensable et qu’il était simplement un besoin créé de toutes pièces par de très bons communicants. On a su nous vendre de l’inutile ! 😦

Il va de soit que les choses peuvent être différentes pour une utilisation pro, bien que dans de nombreux cas, certains professionnels n’en n’aient pas l’utilité.

Mais alors, si nous pouvons nous passer d’un smartphone, est-il raisonnable et réalisable de se passer d’un simple téléphone portable ? Peut-on changer nos habitudes de consommation ?

Quand on pense téléphone portable, on nous répond souvent : sécurité.

C’est vrai que dans certains cas, le téléphone portable peut être un argument pour assurer notre sécurité. On voit très bien, dans l’étude du CREDOC que de plus en plus de personnes âgées s’équipent. Est-ce par effet de mode ou par sécurité ?

Il ne s’agit pas ici de dire que le téléphone portable n’est pas utile. Il l’est dans certains cas, assurément.

Lorsque l’on prend la route ou lorsque vous partez en randonnée, un téléphone portable pour déclencher les secours plus rapidement peut être très pratique et efficace.

Les questions que nous nous posons sont différentes :

  1. avons-nous besoin d’un téléphone portable chacun ?
  2. en avons-nous besoin tout le temps ?
  3. avons-nous besoin d’un appareil complexe aux fonctions multiples ?

A la première question, nous avons décidé d’y répondre en nous séparant d’un téléphone.
Lorsque l’un d’entre nous, pour des raisons de sécurité, serait amené à en avoir besoin, il le prend.

Raisonnement logique suivant : si nous utilisons peu le téléphone, il n’est pas utile de prendre un forfait onéreux avec appels illimités, un petit forfait ou une carte pré-payés valable plusieurs mois peuvent faire l’affaire. Si vous êtes abonnés chez « Fri » par exemple (pour la box), le forfait 2h par mois vous est offert.

A la deuxième question, nous avons choisi de ne pas prendre tout le temps le téléphone portable avec nous. De fait, nous en avons un pour deux, le temps d’utilisation est donc mathématiquement divisé par deux 😉 Si nous souhaitons nous joindre en urgence pour diverses raisons, nous pouvons le faire en téléphonant à nos bureaux respectifs ou encore à la maison via des lignes fixes.

Mais alors, si je loupe mon train ou s’il y a des embouteillages, comment avertir ma moitié ?

Est-il indispensable de se joindre rapidement ? Ne peut-on tout simplement pas attendre l’autre sans qu’il n’ait  à nous rendre de compte toutes les 1/2 heures.

Les temps morts dans notre société se font de plus en plus rares et tout le monde se bat pour les faire disparaître. Il n’est pas bon de s’ennuyer. Et pourtant, ces temps morts nous permettent de prendre du recul par rapport à notre vie, nos différentes actions passées et futures.
Ne plus se remettre en question, c’est s’exposer au risque de suivre machinalement le troupeau et être amené à faire des choses que nous ne souhaiterions pas faire.

Enfin, à la troisième question, nous avons choisi d’y répondre en utilisant un téléphone portable simple, avec batterie facilement interchangeable et une bonne autonomie. Nous avons vu dernièrement sur le net, le projet de création d’un smartphone en kit. Ainsi, si l’écran se casse, on peut le changer très facilement. Tout comme la batterie et d’autres pièces – https://phonebloks.com/idea/ . Bon, le smartphone, on en n’a pas besoin 😉 Mais un téléphone simple, sur le même principe, là, ça pourrait être intéressant et surtout durable.

Dernièrement, nous avons découvert que les ouvriers qui fabriquent nos téléphones, smartphones et autres tablettes le font souvent dans de très mauvaises conditions. A ce sujet, regardez l’enquête d’Envoyé Spécial sur l’usine Foxconn qui réalisent les différents Ifon, Ibad, Ibod. A la 15ème minute, les filets anti-suicides de l’entreprise … Assez évocateur non ?

Enfin, nous nous posons la question de la toxicité des composants, ainsi que du traitement des déchets. Si une petite partie de nos téléphones sont recyclés, une très grande partie après être restée des années dans les tiroirs, finit simplement dans la nature ou est jetée dans les poubelles. Poubelles contenant les produits toxiques de nos téléphones qui seront ensuite brûlés et qui délivreront des gaz toxiques que nous respirerons par la suite 😦

Plus d’infos sur la page de Greenpeace et son rapport  – « Déchets électroniques. Pas de ça chez moi »

Ne jetez pas vos vieux téléphones, ils peuvent avoir une deuxième vie ou être recyclés.
http://www.eco-systemes.fr/recyclage-les-telephones-portables.php

Et vous, avez-vous eu un smartphone ? Avez-vous fait marche arrière pour revenir à un simple téléphone ? Ou plus simplement encore, avez-vous fait le choix de vivre sans téléphone portable ? Si oui, quelles sont vos motivations et les difficultés que vous rencontrez (peut-être) ?
Vos expériences nous intéressent;)

Plus d’infos :

Le « boum » des téléphones portable… mais aussi des déchets !
http://www.arehn.asso.fr/dossiers/telephone_portable/telephone_portable.html

Déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE) – Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9chets_d’%C3%A9quipements_%C3%A9lectriques_et_%C3%A9lectroniques#cite_note-10

DEEE – ADEME
http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=14692

Plus d’infos sur l’usine de fabrication FOXCONN
http://fr.wikipedia.org/wiki/Foxconn

Un millier d’étudiants chinois ont été obligés d’accepter des « stages » dans une usine du géant taïwanais Foxconn où sont construits les consoles Playstation 4 de Sony
http://www.france24.com/fr/20131011-foxconn-accuse-force-etudiants-a-travailler-construire-ps4-chine

Publicités

56 réflexions sur “Testé et approuvé, vivre sans smartphone !

  1. Et bien je vois un bon petit topo 🙂

    Je souhaitais juste a jouter deux petits mots de savants :

    Les expériences menées sur des souris montrent que les émissions d’ondes a proximité du cerveau perturbent les sécrétion hormonales et réduisent les cycles de sommeil, augmentent le stress.

    Les écrans de téléphone, mais tous les écrans en général émettent davantage de lumière bleue que le soleil ou les lumières incandescente naturelles (bougie, feu, filament). Cette lumière bleu se décompose en deux tranches de longueur d’onde :

    Le violet, première lumière visible après les UV, a tendance a réduire la durée de vie programmée de nos cellules rétiniennes, elle sont susceptibles de favoriser la cataracte et la DMLA (une explosion de cette dernière maladie est prévue suite a nos activités intenses sur écran). Essilor, leader en optique ophtalmique, a développé un verre ces deux dernières années visant a réduire l’impact de ces rayon sur nos yeux. L’idéal serait de porter des verres jaunes en permanence 🙂

    Le bleu turquoise, qui lui en plus d’être visible dans le ciel et la mer, régule le sécrétion de mélatonine, je ne sais pas vous mais moi, il m’est impossible de m’endormir devant la télévision. Cette lumière projetée en face me maintient éveillée en trompant mes capteurs.

    Voila 🙂

    Sinon j’ai abandonné mon smartphone pour un chouette téléphone tout terrain pendant un an, et après une tendinite du pouce je l’ai revendu pour acheter un galaxy Y que je bidouille a l’occaion, je lui trouve bien quelques usages supplémentaire comme me rappeler mes rdv, anniversaires, walkman, et lampe de poche, mais rien de bien comparable au confort de pouvoir utiliser mes pouces normalement.

    Je regrette de voir des gens se ruiner, ou pire, envier des appareils dont la durée de vie ne fait que décroître et dont ils ne maîtrisent que 5% du potentiel.

  2.  » -C’ est quoi votre numéro de téléphone portable ?
    – Ben … j’ en ai pas …
    – Qui n’ a pas de téléphone portable de nos jours ?
    -Moi, ma fille …
    -Bon, alors , c’est quoi votre numéro ?  » … j’ ai préféré ma liberté à la sécurité …

  3. Bonjour,

    Pas de téléphone chez nous, ni nos enfants 15 – 13 – 7 et 4 ans, ni nous… comment fait-on ? on anticipe un peu, on parle plus pour se mettre d’accord pour les rendez-vous, on réfléchit à un plan B, on demande à nos enfants ce qu’ils feraient si on arrive pas à l’heure… bref, on se sert de notre cerveau, de notre langue et ça va très bien comme ça ! ça laisse une dose d’imprévu possible et d’adaptation… ! cool non ?
    Très bonne semaine à vous !

    Martine

  4. Nous avons un téléphone portable basique pour deux. Nous l’utilisons avec une carte prépayée. Nous avons très rarement notre téléphone sur nous. Sauf quand nous sortons le soir pour aller à plus de 10 kilomètres de notre maison en cas d’ennuis mécaniques en pleine nuit, ou quand nous partons en vacances, ou en déplacement. C’est surtout quand nous partons en vacances que nous en avons besoin puisque nous n’avons guère d’autres moyens de communiquer avec nos proches, le reste du temps nous pensons que si quelqu’un a besoin de nous joindre il nous laissera un message sur notre téléphone fixe. Franchement nous ne sentons aucun besoin d’avoir un smartphone ou un téléphone portable chacun. Je précise que par contre nous sommes très bien équipés en ordinateurs et cela depuis très longtemps: Un ordinateur de bureau, un ordinateur portable, et une tablette (mais que nous n’avons avec nous que lors de vacances où déplacements de plus d’un jour hors du domicile). Nous passons quand même beaucoup de temps devant ces écrans et nous aurions beaucoup de mal à nous en passer.
    Je n’arrive pas à comprendre ce besoin d’une communication permanente avec le reste du monde (sauf pour des raisons professionnelles et pendant le temps de travail). Cela me fait penser aux domestiques d’autrefois qui étaient toujours prêts à répondre à l’appel de leur maître.

    • C’est vrai qu’en vacances ça peut servir. Avant on pouvait utiliser les cabines téléphoniques mais il n’y en a presque plus maintenant!
      Et nous aussi par contre nous ne pourrions nous passer du PC!

      La comparaison avec les domestiques est très intéressante et fait réfléchir effectivement!
      Pour l’utilisation professionnelle, vous avez raison de préciser « pendant le temps de travail », car sinon on ne se coupe jamais du travail malheureusement et ça peut devenir un gros facteur de stress, pour soi et pour son entourage…

  5. Bonjour !
    Découverte de ce blog par cet article qui me donne envie de lire la suite ! La question du téléphone me taraude depuis quelques mois. J’ai bien conscience que j’ai une dépendance à mon smarphone et c’est ça qui fait peur. J’ai fini par me décider à supprimer bon nombre d’application pour retrouver l’utilisation première du téléphone. Comme je n’aime pas le gaspillage j’ai décidé de le garder jusqu’à ce qu’il ne fonctionne plus (avec obsolescence programmée ça peut arriver très vite). Je veux ensuite revenir à un téléphone plus basique et petit à petit essayer de m’en séparer un peu.
    Mais je suis consciente de la dépendance que tout le monde à et je trouve ça triste que l’on ne se regarde plus dans la rue, il y a beaucoup moins d’échange… Et c’est cette notion d’échange que je ne veux pas perdre.
    En tt cas bravo pour cet article, je m’en vais lire la suite

    • Merci Sofy 😉
      On a plein de sujets à traiter. Ça prend pas mal de temps mais ça en vaut la peine.
      « J’ai bien conscience que j’ai une dépendance à mon smartphone et c’est ça qui fait peur ». A partir du moment ou on commence à se poser des questions, c’est qu’on a déjà une certaine forme de réponse 😉
      A bientôt.

  6. Pingback: Consommation | Pearltrees

  7. Bonjour!
    Pour ma part, j’ai 27 ans et je n’ai pas de smartphone, je n’en ai jamais eu. Je me suis arrêté au téléphone qui prend des photos, ensuite je suis partie en Australie pendant 1 an et demi, et à mon retour à la « civilisation » j’ai été surprise de voir tout le monde le nez rivé sur l’écran de son téléphone, dans les transports ou dans la rue.
    Avec mon copain nous avons chacun un portable (pas de tel fixe) avec un forfait 2h pour l’un et un illimité pour l’autre, ce qui nous permet d’appeler nos proches sans compter le temps et de nous appeler entre nous quand nous sommes séparés. Au niveau du choix du tel nous avons opté pour le moins cher possible et avons donc des « Wiko Lubi » qui sont récents mais ressemblent à des vieux téléphones, en plastique coloré et qui n’ont pas d’autres fonctions que l’appel, le sms, l’alarme, le calendrier, il y a un jeu tout pixelisé, et, important, il fait lampe de poche! Et ça parfois on nous l’envie… 😉 Le smartphone ne me manque pas (je n’en ai jamais eu!) et je n’ai même pas internet chez moi! (ça ça me manque parfois, mais je veux me laisser la possibilité de « m’ennuyer », de lire, de cuisiner, de réfléchir, de discuter, d’écrire, au lieu de meubler systématiquement le temps avec internet (je sais que j’en serais trop vite dépendante)) J’utilise un annuaire pour trouver un numéro, une carte pour trouver ma route, une encyclopédie pour trouver la définition d’un mot!
    Ce qui me dérange par contre avec cette folie du smartphone c’est que mine de rien l’écart se creuse entre ceux qui cèdent (et qui sont de plus en plus nombreux) et ceux qui résistent. Dans mon village, l’office de tourisme a créé une visite du village avec des « flashs-code »… Dommage pour ceux qui n’ont pas de smartphone! Les gens ne peuvent plus s’en passer, et on passe pour un extraterrestre quand on leur parle obsolescence, toxicité (et rareté!) des métaux utilisés, conditions de travail des employés, pollution, etc…
    Voilà pour mon témoignage, bravo pour cet article, je m’en vais lire la suite du blog!
    Bonne continuation.

    • Merci pour ta participation Roxane.
      J’ai bien aimé lorsque tu as écrit « on passe pour un extraterrestre quand on leur parle obsolescence, toxicité (et rareté!) des métaux utilisés, conditions de travail des employés, pollution, etc… ». J’y pensais aujourd’hui et en fait je me disais qu’à partir du moment ou n’avons pas une tonne de déchets toxiques devant notre porte,on se fiche éperdument de savoir ce que deviennent nos déchets 😦
      Il en va de même pour les conditions de travail des employés. Tant qu’on ne voit pas, tant que cela ne touche pas un de nos proches, ça ne nous dérange pas. On a un peu tendance à faire la politique de l’autruche …

  8. Bonjour à tous . J’ai 38 ans et pour moi toutes ces inventions « isolent » plus les gens qu’autre chose!A c’est sur qu’ils sont plus informés, mais je préfère lire bouquins et journaux!J’ai acheté un premier portable en 98, ce qui m’a rendu dingue et il a finit explosé contre un mur au bout de 2 semaines et demi! J’en ai acheté un second il y a un mois environ(le plus bas de gamme que j’ai trouvé!C’est à dire qu’on peut……..Téléphoner(étonnant non?) et envoyer des sms!Je l’ai acheté uniquement parce que ma fille entre dans l’adolescence et que je veux qu’elle puisse nous joindre lorsque nous ne sommes pas à la maison et aussi pour que moi ou ma conjointe puissions prévenir l’autre en cas de problème!Je suis à peu près à 0 appel et 2 voir 3 petits sms / mois!Et je dois avouer que lorsque je vois les gens être appelé partout ou ils se trouvent :au courses, en buvant un verre, dans la rue, chez le toubib,etc…Je suis bien content de me dire que ça,moi,ça ne peut pas m’arriver!Donc pr moi un objet utilitaire en cas d’urgence, comme le fixe et stop!!Ensuite le GPS, je ne connais pas, j’ai des cartes!Bon internet je m’y suis mis car j’en avais besoin pour travailler, lorsque j’avais encore un travail, pour communiquer avec mon fils que je ne vois pas très svt et du coup je l’utilise maintenant pr communiquer avec ma famille car je hais le téléphone!De plus j’y trouve pas de choses intéressantes sur des sites d’alter-infos!
    Je dois donc dire qu’à l’exception du net, et en prenant un max de précautions dans notre société ultra surveillée, le reste de tous ces appareils n’est pour mois qu’une sorte de camisole dans laquelle les gens s’enferment en croyant s’ouvrir au monde, ce qui arrange les affaires de beaucoup de personnes plus haut placées!!!

    •  » le reste de tous ces appareils n’est pour moi qu’une sorte de camisole dans laquelle les gens s’enferment en croyant s’ouvrir au monde, ce qui arrange les affaires de beaucoup de personnes plus haut placées!!! »
      Si bien dit 🙂

  9. Un piont que j’ai apprécié dans ce topo : « Les temps morts dans notre société se font de plus en plus rares et tout le monde se bat pour les faire disparaître. Il n’est pas bon de s’ennuyer. Et pourtant, ces temps morts nous permettent de prendre du recul par rapport à notre vie, nos différentes actions passées et futures. »
    Pour ma part, j’ai un telephone pas smart, ca me suffit amplement, car je l’oublie tout le temps au fond de mon sac, et m’apercois qu’il est déchargé depuis plusieurs jours. D’ailleurs merci l’article, je vais le sortir de mon sac à dos et le recharger pour me reconnecter au reseau!

  10. J’ai eu (ainsi que ma femme) un portable de fin 90 à 2005.
    Depuis nous nous en passons.

    Parce que j’ai trouvé que les boîtes de téléphonie abusaient sur les prix, sur les engagements forcés pour avoir un nouveau portable quand l’ancien ne marche plus, etc.
    parce que ma femme ne s’en servait presque pas, qu’elle le perdait tout le temps et n’aimait pas être joignable en permanence.

    Résultat, on se donne rendez-vous, on se parle avant et on essaie de s’y tenir, on s’adapte, on ne sait pas toujours ce que font les membres de nos familles…

    Nous avons simplement une ligne fixe et comme les appels vers les portables sont surtaxés, on essaie de ne pas en faire. Nos amis le savent.

    A la plupart des questions sur « comment vous faites ? » on répond « comme on faisait avant… »
    La sécurité en cas d’accident, ça me fait rigoler, y avait-il tant de drames que ça parce qu’on attendait une voiture ou qu’on allait jusqu’à une maison pour appeler ? Je ne m’en souviens pas…

    Certes c’est pratique. Avoir un jet privé aussi.

    Si on ajoute à tout ça le fait que nous ne somme pas du tout ponctuels, ni l’un, ni l’autre, les gens qui nous entourent trouvent parfois les attentes (de 10 minutes) affreuses et nous disent « on s’est inquiété, si tu avais un portable… » Sans rire…

    Notre fille de 13 ans sait à quel points ses parents sont rétrogrades, elle ne nous en demandera pas avant looooooongtemps.

    quand on sait qu’on va attendre, on prévoit un bouquin, parfois, on ne fait rien… on pense…

    • C’est vrai que l’argument de la sécurité peut être critiquable. Les occasions d’avoir recours à notre téléphone pour raisons de sécurités restent très rares. La société dans laquelle nous vivons souhaite tendre vers le risque 0. Jamais de prise de risque. Il faut donc tout anticiper et avoir un téléphone portable avant l’accident de la route ou autre en fait partie.
      Il ne s’agit pas de rentrer dans le discours type « c’était mieux avant … ». On peut utiliser de manière raisonnée les avantages des nouvelles technologies si elles sont au service de l’homme.
      « Si on ajoute à tout ça le fait que nous ne somme pas du tout ponctuels, ni l’un, ni l’autre, les gens qui nous entourent trouvent parfois les attentes (de 10 minutes) affreuses et nous disent « on s’est inquiété, si tu avais un portable… » Sans rire… » !!! J’adore. C’est vrai que nous ne savons plus patienter. Il nous fait une réponse de suite. Dans le même style, j’attendais une copine pour du covoiturage. Cette copine est arrivée en retard et me dit en arrivant : « tu vois, ce n’est pas pratique de ne pas avoir de téléphone, je n’ai pas pu te joindre pour te dire que j’allais arriver en retard » !!! Çà, c’est fort quand même 😉

  11. Ouf, j’avais peur d’être devenu un zombi. J’ai bien essayé avec mon vélo mais c’est pas très concluant, à pied, je me suis pris un lampadaire. Il y a quelques années, j’avais testé le jeté de portable, mais je n’ai pas dépassé les 8 mètres.

  12. très beau topic!! J’ai moi même un smartphone et je remarque bien que tout le monde passe son temps dessus, moi y compris!! je dois envoyer et recevoir 100 a 150 message par jour (copine)! Il faut savoir qu’avant d’avoir mon smartphone, j’avais comme tous le monde un portables plutôt banales (téléphones sms) pas de wifi/3g etc.. je ne m’en servais du coup quasiment pas! Mais tous mes potes qui avaient un smartphone était encastré dans leur écrans, impossible de communiquer, d’échanger. Du coup ben je regarder aussi mon portable bêtement ^^. Mais se que je remarque et qui me rend triste au plus haut point, c’est a quel point la télé nous a tous enfermé chez nous. étant jeune (17 ans) je n’ai pas connu l’époque ou tous le monde était dehors, les voisins manger chez les voisins, les jeunes jouaient dehors peut importe le temps (sa mes arrivé très souvent aussi merci maman ;p ) mais maintenant qu’il y a la télé, le portable, les tablettes, ne cherchait même plus a faire un uno en famille… sa me rend triste de voir quand je sors de mon pc mon père sur la tablette mon frère sur la console et ma mère devant la télé :(. J’aimerais vraiment retourner au temps ou tout sa n’exister pas, et ou les gens communiquer, se connaissaient, ou il y avait une vrai vie social quoi, pas celle de Facebook qui ne fais que nous faire croire que nous sommes sociale alors que nous passons ne journée les yeux sur l’écran.. Bref je m’enrouille un peu, merci d’avoir lu et désolé pour les fautes d’orthographe/ grammaire, résultat des centaines de messages par jour ^^

  13. Très bel article Emilie 🙂

    C’est vrai que moi je me sert beaucoup de mon téléphone ! le GPS, les mails, facebook ect …

    Je vais essayer de voir si j’arrive à moins m’en servir et à plus m’organiser 🙂

  14. Pingback: Testé et approuvé, vivre sans smartphone ! | Mr Mondialisation

  15. J’aime recevoir dans la journée des petits mots de mon amoureux. Je suis plus sereine de savoir que si mes enfants ont un soucis à l’école ou à la crèche je peux être prévenue rapidement, j’apprecie de ne plus me perdre en voiture (je n’ai jamais été douée avec une carte, et pourtant j’ai été scout)…
    Non je ne me passerai pas de mon téléphone car il ne pourri pas la vie mais me la simplifie largement.
    Et oui, on arrive à avoir une vie de famille, à faire des choses tous ensemble, à avoir des conversations… C’est dingue hein???

    • Effectivement, je comprends votre position. Mais en ce qui concerne les préoccupations environnementales et les mauvaises conditions de travail des employés, on fait quoi ?
      Je disais un peu plus haut :
      Il ne s’agit pas de retourner à l’age de pierre comme les « anti » écolos aiment le dire, mais de nous raisonner dans notre consommation.
      Je disais un peu plus haut: « J’y pensais aujourd’hui et en fait je me disais qu’à partir du moment ou n’avons pas une tonne de déchets toxiques devant notre porte,on se fiche éperdument de savoir ce que deviennent nos déchets :(« 

      • il me semble que ce n’était pas le sujet principal de votre article (un petit paragraphe en fin d’article)… c’est pourquoi je n’ai pas réagit la dessus…
        Bannir le smartphone de vos vies ne fera malheureusement pas evoluer les conditions de travail en chine…

    • Ahhhhh! enfin! je me demandais si j’étais la seule à croire qu’on peut apprécier la technologie, sans pour autant tomber dans des excès comme la dépendance…
      Et c’est marrant parce que dans cet article, remplacez smartphone par télé et il va ressembler à s’y méprendre à ce que j’ai pu lire à propos de la télévision il y a une vingtaine d’années : « ils ont testé : une journée sans télé » « la tyranie de la télécommande…. » « accro au zapping, comment décrocher? »
      Il y a eu le walkman aussi… qui était sensé tuer les tympans et isoler les gens… Et les gameboy aussi…

      Le problème c’est que chaque avancée technologique est à double tranchant et provoque une série d’effets contradictoires: il y a d’abord l’engouement, qui amène à un excès de consommation, qui lui même entraine une réaction de rejet total (vade retro satanas) jusqu’à arriver finalement à une utilisation raisonnée et équilibrée.
      Ce n’est pas l’objet ou le progrès qui est à blamer, mais l’utilisation que nous en faisons… oh que oui!!! Alors qu’est ce qui vous empêche de reprendre le pouvoir, replacer ces objets à leur juste valeur et les prendre pour ce qu’ils sont : des accessoires bien utiles mais pas indispensables.?

      Et ça serait bien de tordre le coup à certaines idées comme celle du smartphone qui « empèche les gens de communiquer ou d’échanger…  » (ouh le vilain!!)
      Comme si dans le métro il y a 15 ans les gens parlaient entre eux spontanément, échangeaient sans se connaitre, papotaient facilement d’une table à l’autre à la terrasse d’un café?? etc… allez soyons honnêtes!

  16. Soyons honnête peut on vivre sans téléphone, doit ton ce priver de téléphone, non ! pour ma part c’est aussi pratique q’un ordinateur, ( déclarer accident urgent…, assistance…..besoin d’@ poêtre informer sans acheter la presse poluente…. et bien d’autre chose, vous me direz oui mais un smartphone ?, quand même !
    je vous répond, Pourquoi un diamant ? de l’or ? du marbre ? des vêtements du bengladèche ! pourquoi illuminer des rue de noel ? pourquoi des produit de consommations inutiles d’abord ! Qu’elle applications pour un smarphone, je dirai plutôt, Le fait qu’un smarphone et une autonomie de qq heures oui ! que l’on nous vende des produit moins performant qu’il y a dix ans…ok, Que l’on agisse et ce pose d’abord la question, Pourquoi fabriquer des objets poluant et énergivores d’abord ?

  17. Ca fait plus de 8 mois que je vis sans téléphone portable, et ça peut se faire. Une ligne fixe peut suffire pour joindre ses contacts, mais il est cependant utile d’être joignable en cas de problème. La société devient parano, et le moindre retard suffit pour imaginer le pire. J’ai 10min de retard, c’était juste un bouchon sur la route, pas de quoi créer l’alerte enlèvement ou de penser à des scénarios à problèmes. J’ai donc repris un vieux téléphone portable classique (qui fait téléphone et SMS uniquement…comme un téléphone quoi !! ) .
    Comme dit dans le sujet, on peut largement se passer d’avoir des news de tout, et tout le temps, de lire ses mails toutes les heures etc…, donc à mon avis un téléphone basique est suffisant couplé avec une ligne internet au domicile.
    Les smartphone rendent les gens addict et bon nombre de personnes marchent dans la rue sans quitter les yeux de l’écran, ou au resto, et dans de nombreux lieux. On accorde plus d’importance à la vie virtuelle qu’à la réelle qui nous entoure. Levons les yeux et regardons le monde autour de nous, plutôt que de le regarder dans un écran 6pouces.

  18. Je pense que tout est dans la mesure, le rapprochement peut-être hasardeux, mais c´est comme avec l´alcool, il faut consommer avec modération. J´ai seulement 24 ans, j´ai un smartphone et internet chez moi, mais j´essaie de m´en servir de facon raisonnable, sinon je passerai des journées entières devant un écran. Se priver totalement de téléphone portable est assez extrémiste je trouve, il y a tellement d´avantages à s´en servir que revenir en arrière serait pour moi difficile.

  19. Je suis de la génération Internet, je suis née avec les ordinateurs. Toutefois, ceux-ci restant très cher, c’est uniquement à la suite d’un don à l’âge de 14 ans que j’ai pu en avoir un. Quad au téléphone portable, j’avais 15 ans, à mon entrée en seconde, lorsqu’il m’a été offert.?J’avais un forfait bloqué, simple et qui me convenait : 1h d’appel, SMS illimités. Je n’avais pas besoin de plus : ni Internet, ni d’autres applis. Aujourd’hui, j’ai 18 ans. J’ai changé de portable, c’est donc mon second, grâce à mes amis qui se sont tous cotisés pour m’en offrir un neuf. En effet, l’autre devenait peu fiable : il s’éteignait tout seul, ne recevait plus les appels et n’envoyaient plus qu’un message sur deux. J’ai donc choisi un autre portable, simple lui aussi : appels et sms, 10 minutes d’Internet dont je ne me sers jamais ! Quand à mon forfait, j’ai changé récemment, je l’ai pris moins cher et couplé avec la box de la maison. De la sorte, ma mère ne se ruine pas et j’ai conservé, dans les faits, le même forfait, à savoir 1h d’appel et SMS illimités. J’avoue ne pas envoyer guère plus d’une vingtaine de textos/j au max. Comme quoi, avec un peu d’esprit pratique, on peut faire la part des choses et ne choisir que ce qui nous est utile …

  20. Perso, je pense que c’est principalement un manque d’éducation, de réflexion et/ou un excès de fainéantise qui font que la plupart des possesseurs de smartphone l’utilise parfois à mauvais escient et surtout au mauvais moment.
    Comment est-ce possible de se plonger dans des applications souvent futiles alors que vous êtes au restaurant avec des personnes assises à votre table. Je veux dire, autant ouvrir un journal … ah non, ce serait impoli. Mais est-ce qu’il y a une réelle différence ? Si ce n’est que l’achat d’un smartphone nécessite plus d’argent et donc excuse(rait) le fait qu’on s’en serve un peu comme on veut, quand on veut (?)
    Pour moi, c’est une question de « m’as-tu vu » mixée à la tendance générale à la procrastination. Savoir lire une carte ou ouvrir un livre n’est pas vraiment comparable à suivre un gps ou à lire son actualité sur facebook. Et les gens qui ne font que ça sur leur smartphone sont les mêmes qui ne savent pas lire une carte et qui n’ouvrent jamais un bouquin, on a pas attendu l’aire des smartphones pour que ça existe.

    Perso, ça me facilite la vie pour un tas de choses, et ce que je « perds » en temps de « création », je le gagne en informations diverses, sans pour autant délaisser le dessin, l’écriture, le sport, la famille, etc …

    Par contre, je suis tout à fait « pour » une régulation plus sérieuse des smartphones et d’internet auprès des plus jeunes. Ca me fait rire quand on parle de la « génération écran » comme si tous les jeunes d’aujourd’hui maitrisaient réellement les nouveaux moyens qui sont mis à leur disposition. Ils ne maitrisent rien du tout. Je travaille dans une école avec une population relativement aisée, 90% de mes élèves de 12 ans ne savent pas envoyer une pièce jointe dans un email. 70% d’entre eux ont un smartphone et ont donc la capacité de se connecter à internet sans que les parents le contrôlent. Pour moi c’est simple : Autant mettre un flingue dans leur main. Vous trouvez que la comparaison est un peu exagérée ? Mes jeunes sont parfois blessés de voir ce qu’on écrit sur eux sur les réseaux sociaux, parfois ils en pleurent, parfois ça va plus loin. Même si le suicide reste rare, pourquoi prendre un tel risque en donnant tant de pouvoir à des personnes qui ne sont pas encore responsables. Vous voulez une belle démo ? Tapez « sexe » dans Google – section « images »… comme ça vous verrez à quoi ils ont accès à toute heure de la journée en tapant un terme qui n’est pas spécialement pornographique. Je ne vous parle pas d’un site pornographique réservé au plus de 18 ans, je vous parle de Google et d’un mot qu’on connait dès qu’on a 6 ou 7 ans, ne fusse que de manière médicale.
    Comme vous ne laisseriez pas vos enfant disposer de tout votre matériel de cuisine sans que vous soyez là (couteaux, mixer, cuisinère au gaz, friteuse, etc …), agissez de même pour internet : accompagnez-les dans ces démarches, ça évitera bien des dérapages.

    Pour conclure, on est responsable de l’utilisation de son smartphone, c’est comme pour tout. Comme on est responsable du comportement que son propre enfant aura avec ça dans les mains. Certains auront une démarche intelligente, d’autres pas. Et ceux-là n’auront pas attendu le smartphone pour être moins créatifs/accessibles/concentrés/… etc

    Conclusion : E-DU-CA-TION !

    PS : désolé, c’est un peu décousu, mais il y a tellement à dire

  21. Bonjour à tous ! je suis une ado de 16 ans, et depuis deux ans, je possède un nokia tout simple, pas tactile, sans wifi, un téléphone quoi ! Je suis la seule parmi mes amis à avoir un téléphone comme ça par choix, et j’en suis fière ! J’essaie de les convaincre de ( pour ma part ), l’inutilité d’un téléphone trop évolué (peut on encore appeler ça un téléphone ?!), sans succès pour le moment ! Mes avantages pour la possession d’un tel portable ? Il est tombé plusieurs fois, de très très haut, et est toujours vivant; vu que je n’ai pas facebook ni internet dessus, je suis totalement disponible partout où je vais; dernier point que je trouve le plus important, je ne me fais pas avoir pas la société de consommation !
    Sûr ce, je vous souhaites à tous une bonne soirée, en espérant que cette enquête nous a été à tous bénéfique !

  22. bonjour,
    Et bien moi je suis repassée au 3410 depuis 1 mois je crois et les premiers jours ont été difficiles. Mais ça y est je m’en sort!!^^
    Il faut dire que j’ai 24 ans donc j ai passé mon adolescence accrochée a mon portable. En grandissant j’ai toujours eu le portable dernier cri mais jamais de ifone. Cependant j’ai quand même pu télécharger des application et être obnubilée par mon téléphone!!
    il y a deux mois environ ou trois, mon smartphone à été piraté(surement quelqu’un qui ne m’aime pas…lol), j’étais sur écoute, mes texto était modifié avant leur arrivé aux destinataire et même des fois supprimés de mon téléphone…donc je me suis dis que je ne voulais plus avoir un « ordinateur » mais juste un téléphone (appel sms et réveil!!^^ et ui, il y a des habitudes qui ne se perdent pas…). J’ai donc rechercher un vieux gsm que j’affectionnais^^!! et voilà.
    J’ai réalisé qu’effectivement je passais beaucoup de mes temps mort à jouer, regarder 20fois mes mails etc… aujourd’hui je suis capable d’oublier mon téléphone, de ne pas le regarder de toute la journée!! ça me paraissait impossible il y à peu. Par-contre j’ai garder mon forfait sms illimité… je sais… je suis faible!!^^ et mon ancien smartphone, et bien il me sert de mp3 dans mon camion… et à faire quelque photo de temps à autres…

  23. J’ai toujours eu une « relation » assez distante avec mon gsm (et oui, je suis belge). J’en suis à mon deuxième en 11 (le premier a duré 9 ans). Je ne suis pas contre les smartphones mais je me suis dit que le jour où j’en aurai besoin, j’en prendrai un. Ce jour n’est cependant pas encore arrivé. A chaque application dont je prends connaissance, je me demande toujours quel peut bien être son intérêt.
    J’utilise peu mon gsm principalement pour répondre. Dans ma colocation, je n’ai pas de téléphone fixe donc il me sert aussi pour appeler de chez moi (prendre rendez-vous chez un médecin, appeler un magasin, …).
    Je pense que je pourrais facilement me passer de mon gsm si mon entourage n’y était pas autant attaché. En effet, quand vous avez rendez-vous avec quelqu’un de très dépendant de son gsm, il prendra généralement pour acquis qu’il peut arriver en retard et vous en préviendra par sms. Pratique que je trouve très énervante mais difficile à contrer.
    Sinon, j’ai une carte prépayée et je dépense environ 3€ par mois. Souvent, je ne sais pas où ce trouve mon gsm, et cela ne me tracasse pas plus que cela.
    Quand certains me reprochent de ne pas être tout le temps joignable, je m’en félicite. Je ne vois pas au nom de quoi, je devrais pouvoir être à tout moment disponible.
    Par contre, je passe beaucoup de temps sur mon pc et, si j’ai déjà essayé pendant plusieurs mois de me passer de réseaux sociaux, je n’ai encore jamais réussi. Une dépendance et je n’aime pas ça.

  24. Très bon article!
    J’ai un téléphone, je l’utilise pour téléphoner, j’ai internet chez moi, je lis les news, je prends des photos avec mon appareil, j’ai un agenda papier, un calendrier, et toujours un plan dans mon sac. Je me suis déjà posée la question, et je n’ai pas besoin de smartphone.

    « Ne plus se remettre en question, c’est s’exposer au risque de suivre machinalement le troupeau et être amené à faire des choses que nous ne souhaiterions pas faire. »
    Je trouve que tout le problème se situe là. Qu’il s’agisse du portable, mais de nombreux domaines de la vie où l’Homme 2.0 semble avoir oublié de se remettre en question. Il fonce tête baissée vers le progrès sans trop savoir où cela le mènera.

    Le phénomène des smartphones n’est pas à prendre à la légère, car comme mentionne Roxanne, et n’ayant moi-même pas de smartphone, vivre en ville aujourd’hui s’apparente pour moi de plus en plus à de la science fiction. Tellement d’incivilités. Pas seulement, mais assez pour que cela soit mentionné. Et le smartphone en a sa part de responsabilité.
    Je n’ai pas de smartphone, toujours un plan dans mon sac, et je prévois mes trajets, rien de sorcier. Mais pour certains cela semble dépassé? vraiment moins pratique?

    Je pense que le smartphone n’est qu’une des nombreuses addictions qui animent le XXIème siècle. Une addiction qui ne s’avoue pas vraiment, pas comme la cigarette, les jeux d’argent ou les jeux video, qui sont constamment pointés du doigt, età juste titre.
    Mais on ne prête pas assez attention, une fois de plus, à l’aspect sociologique de l' »innovation ». Notre façon de penser, notre façon d’agir changent. Nos priorités aussi.
    Se retrouver entourés d’amis accrochés à leur smartphone en soirée n’est jamais agréable. SMS, mail, jeu, appel video. On ne sait pas s’ils sont « là » avec nous, ou ailleurs…

    Un court métrage très bien mon propos:

  25. Très intéressant 🙂
    Moi j’aimerais bien me passer de mon smartphone, mais quand j’y pense je me souviens des problèmes desquels le smartphone m’a permis de m’en sortir, je renonce direct.
    Les exemples:
    -Un besoin urgent de consulter un fichier pour avoir des informations.
    -Me retrouver sur les cartes de localisation si je me trompe de chemin (je fais beaucoup de déplacement dans des zones que je connais pas).
    – Envoyer et recevoir des mails dans le cadre professionnel.
    – Prendre des photos de haute qualité et les envoyer dans le cadre du travail toujours.
    Et enfin les fonctionnalités basiques comme emmètre et recevoir des appels.

  26. Pas de téléphone portable « bien sûr ». Je n’en ai jamais eu, et tous vos arguments sont pour moi des évidences depuis longtemps. On peut vivre sans portable mais on se met un peu (ou beaucoup suivant sa profession) en marge. Vivre selon ses convictions est à ce prix…

  27. Belle invention, il est important de pas se laisser envahir : « s/téléphone portable (lorsque ça sonne, je regarde qui appelle et les 3/4 du temps je répond pas (vrai) » car dans la grande majorité des cas, raisons/motifs pas important surtout pas urgent, leslllllllllllll blablas… j’aime la communication directe avec les gens) – j’ai internet je surf régulièrement mais peu (pour joindre la famille loin pratique). Les sms de temps en temps pour dire que je vais bien. C’est un outil du 3ème millénaire « antisocial », dans le métro – train – bus les regards sont rivés deviner sur quoi ? des robots sans émotions des regards vident. Dès que possible, prendre le temps de ne rien faire est un luxe dont je ne me passerai jamais. Je garde le contrôle de ma vie en agissant ainsi, les coups de fil qui piste nos agissements très peu pour moi. » Si urgence ligne fixe et répondeur…et les rendez-vous comme avant « les portables » & toujours à l’heure.
    Organisation personnelle toujours dans le coup.

  28. Pingback: Testé et approuvé, vivre sans sma...

  29. Pingback: Testé et approuvé, vivre sans sma...

  30. Après plusieurs années d’utilisation de smartphones, dont le dernier à la pomme, je viens de tout « plaquer » pour revenir à un gsm basique.

    Mon choix a été motivée par une triple économie: je gagne du temps de cerveau, du temps pour vivre, et de l’argent!

    j’ai revendu mon ipomme5s: 500 euros dans ma poche! Je suis passée d’un forfait data à 25 euros par mois à un forfait tout illimité à 9 euros: 200 euros dans ma poche en plus chaque année! Voilà de l’argent que je vais utiliser pour ma culture et pour des sorties: cinéma, expos, weeks end…

    J’ai un ordi au boulot, un à la maison, et je me suis rendue compte que je n’avais PAS besoin d’être connectée en permanence, je le suis déjà beaucoup trop avec mon ordi! Un électrochoc est venu aussi lors de mon dernier emploi: toutes mes collègues étaient rivées sur leur ipomme en permanence, pendant les réunions, et même à l’extérieur, sans s’en rendre compte…

    J’ai décidé de m’en séparer avant d’être vraiment accro! Alors certes il s’agit de s’organiser un peu en amont pour ne pas avoir à chercher des infos sur son portable, mais vraiment pas la mort!

    Avec mon petit nokia je téléphone essentiellement, un peu de sms et de mms, et c’est tout! la batterie dure 5 jours entiers, et il m’a couté 80 euros. C’est un retour à l’essentiel qui, en quelques jours, m’a amené à lire beaucoup plus, à discuter beaucoup plus, du temps que je ne pensais même plus avoir! alleluia!!!!

    L

    • Merci pour votre contribution et ce retour d’expérience.

      Comme vous le dites: « Alors certes il s’agit de s’organiser un peu en amont pour ne pas avoir à chercher des infos sur son portable, mais vraiment pas la mort! » sans pour autant revenir à l’âge de pierre comme disent les addicts 😉

      Et en plus, le nokia aura une plus grosse autonomie.

  31. Bonjour tout le monde

    Pour mon premier jour de détox où j’ai changé mon smartphone pour un Nokia à clapet payé 23 € sans aucun engagement!
    Je souhaiterai vous faire part d’un des changements qui m’a le plus étonné à l’issue de cette journée.

    Ce mobile ayant un clapet actif sans « double écran’, lors d’un appel je décroche machinalement sans savoir qui appel: résultat je n’ai pas refusé un seul coups de fil aujourd’hui !! Pas un seul ´ola la pas lui maintenant  » ou encore  » tiens un masqué je réponds pas ! »

  32. Pingback: Changer | Pearltrees

  33. Pingback: Vivre sans smartphone | Pearltrees

  34. J’ai un téléphone mobile car je suis très souvent en vacances. Mais c’est un téléphone premier prix (boulanger) avec un abonnement à 3,99€ par mois pour 2 heures d’appel.

    C’est amplement suffisant pour mon utilisation habituelle, le téléphone est éteins toute la journée car j’avoue avoir un emploi du temps très chargé.

    Je ne l’allume que quelques minutes par jour afin de consulter mon répondeur (si j’ai des messages) et répondre aux sms / mms, souvent après les repas.

    Lorsque j’ai réellement besoins d’appeler quelqu’un nous prenons un rendez-vous téléphonique.

    C’est une utilisation raisonnée de cet outil, un téléphone mobile permet de conserver un numéro unique pour nous joindre mais il ne dois pas contrôler notre vie, ce n’est qu’un téléphone.

    Ce qui est intéressant c’est aussi de constater l’économie réalisée, mes frais lié à l’outil incontournable qu’est le téléphone s’élèvent donc à moins de 100 euros par année.

    Je n’ai pas de téléphone fixe, de télévision ni d’ordinateur, je dirige une entreprise, j’utilise le matériel professionnel dans le cadre de mon activité qui ne se situe pas à mon domicile.

    J’ai des amis, je sort tous les jours, je n’envisage pas une séance de cinéma sans pop-corns et mon ex-femme ne me harcèle pas au téléphone :-D.

Participez, donnez-nous votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s